Gris Taupe | Octobre 2015
21610
single,single-artiste-du-mois,postid-21610,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-1,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Octobre 2015

À travers les chants et la danse des rituels du “congado”, la communauté des Arturos, noirs descendants d’un esclave libéré des colonies portugaises a la fin du XIXe siècle, préserve des valeurs et des traditions transmises par ses ancêtres. Au travers des fêtes religieuses et de la dévotion qu’ils portent à Notre -Dame du Rosaire et autres saints africains, ils cherchent la force pour surmonter les défis de la vie quotidienne. La musique, la danse et les tambours rythment leur vie.

Trois fois par an, ils incarnent les rois, les reines et les vice-rois du “congado” lors de fêtes colorées et pleines de symboles, régies par les règles sociales et religieuses, dont les mâts, les drapeaux, les vêtements, les chants, les danses, les prières, les cortèges et les messes sont des éléments caractéristiques.

Le reste du temps, ils sont ouvriers, chauffeurs, domestiques, veilleurs de nuit. Le cycle des fêtes, comme les chants et la danse transmis de génération en génération, renforce la cohésion et l’identité du groupe, l’aidant à préserver des valeurs universellement reconnues comme fondamentales: le culte des ancêtres, le respect des plus vieux, la justice, l’amour du prochain, l’importance du travail et de l’éducation des enfants.

Pauline Baldewyns